On les a longtemps surnommés « Les Invisibles ». Ils tendent à l’être de moins en moins. Eux, ce sont les 11 millions de proches aidants d’une personne en perte d’autonomie. Plus de 4,5 millions d’entre eux accompagnent une personne âgée dépendante. L’actualité de ces dernières semaines montre que la reconnaissance des proches aidants avance pas à pas. Une reconnaissance de leur rôle essentiel aux côtés des professionnels du grand âge et du handicap mais également de leurs besoins d’être aidés, soutenus, soulagés, relayés.
La parution d’une récente loi sur la reconnaissance des proches aidants prévoit d'intégrer dans la négociation collective des branches professionnelles des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants.
La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’une série de mesures pour les proches aidants serait en réflexion cet été afin d’entrer en vigueur dès 2020. L’indemnisation du congé du proche aidant devrait être au programme. Depuis le 10 mai et jusqu’à fin 2021, des expérimentations de deux nouveaux dispositifs de répit pour les proches aidants sont lancées : le relayage et les séjours de répit aidant-aidé.
Les proches aidants sortent peu à peu de l’oubli. Pour les professionnels de l’aide à domicile, ces conjoints, enfants, frères et sœurs, amis, voisins des personnes en perte d’autonomie sont considérés, depuis longtemps, comme de précieux partenaires.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Une nouvelle approche thérapeutique à domicile, dite « occupationnelle », peut ralentir leur perte d'autonomie et réduire les troubles du comportement chez des patients atteints de démence et notamment de la maladie d'Alzheimer, annonce l'Inserm.

La Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées a lieu le 14 juin. Près de 77 % des maltraitances sur des seniors ont lieu au sein même du cercle familial. Et les personnes risquant d’avoir des comportements maltraitants sont souvent celles qui s’occupent le plus des personnes dépendantes.

Les Entretiens Alzheimer, conférence ouverte au grand public, ont pour objectif de partager les dernières données thérapeutiques et les perspectives d'avenir sur la maladie d'Alzheimer. Lors de l'édition parisienne le 3 juin, le Dr Olivier de Ladoucette, président de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer a exposé son analyse de la prévention de la maladie d'Alzheimer.

Après 75 ans, peu de femmes de femmes se soumettent au dépistage du cancer du sein. Pourtant, cette tranche d'âge reste très à risque.

La loi française donne le droit de rédiger ses volontés en vue de la gestion médicale de la fin de vie, à travers des "directives anticipées". Explications.

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) lance, du 27 mai au 23 juin 2019, une nouvelle campagne d'information (à la télé et à la radio) pour répondre au besoin d’information des personnes âgées et de leurs proches, souligné lors de la concertation "grand âge et autonomie". 

La loi du 22 mai 2019 visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants a été publiée au Journal Officiel. Présentation des mesures.

On l'appelle le « tueur silencieux ». Et pourtant l'hypertension artérielle qui constitue l'une des principales causes de complications cardiovasculaires, cérébrovasculaires et neurodégénératives reste méconnue par plus de 50% des Français. 

À l'occasion des Portes Ouvertes de la SPA, la Fédération Française de Cardiologie lance une campagne #OhMyDog pour aider les séniors à prendre soin de leur cœur. Et pour ce faire, quoi de mieux que d'adopter un chien !

Les personnes âgées sont nombreuses à conduire et à vouloir garder aussi longtemps que possible ainsi une certaine forme d'indépendance dans leurs mouvements. Certains équipements permettent de compenser la perte d'autonomie des conducteurs âgés.

La loi du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la Justice renforce les droits fondamentaux des majeurs vulnérables. Retour sur les dispositifs utiles pour protéger un proche vulnérable : l'habilitation familiale et le mandat de protection future.

Le couchage est essentiel pour le confort de la personne âgée dépendante. Deux choix sont possibles : aménager le lit traditionnel ou passer au lit médicalisé.

Page 1 sur 25