L’année 2019 marquera-t-elle un vrai virage dans la politique d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ? Une loi « Grand âge et autonomie » a été promise par le gouvernement notamment pour régler l’éternelle question du financement de la prise en charge de la dépendance.

Les Français sont préoccupés par la question de la perte d’autonomie et attendent des solutions pour les personnes âgées. Pour preuve, leur forte mobilisation pour contribuer à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », dans le cadre de la concertation nationale « Grand âge et autonomie » : 414.000 personnes de tous âges ont participé. Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés ! Cette consultation « se distingue par son ampleur exceptionnelle », s’est félicité le ministère des Solidarités et de la Santé.

Sans surprise, les Français plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et définissent trois priorités : l’adaptation des logements, l’équipement en solutions innovantes et le développement d’une vraie offre de services à domicile. En 2015, la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, avait donné la priorité au soutien à domicile et à l’aide aux aidants. La future loi sur le grand âge devrait renforcer ces deux axes. La concertation se poursuit, un rapport préparatoire pour le projet de loi doit être remis au gouvernement en janvier.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Les régimes de retraite, en partenariat avec Santé publique France, lancent le site « pourbienvieillir.fr », à destination des personnes de 55 ans et plus. Informations, conseils, astuces pour une « avancée en âge » réussie.

L’aide à la toilette d’une personne âgée dépendante n’est pas un simple acte d’hygiène. C’est un acte qui fait entrer la relation aidant-aidé dans la sphère de l’intime. Une attitude et des gestes respectant la pudeur de votre proche sont indispensables.

Essoufflement, fatigue, palpitations... Ces symptômes peuvent être les signes d'une Fibrillation Atriale (FA), un trouble du rythme cardiaque. Cette pathologie touche 1% de la population française, notamment les plus de 65 ans et, représente un facteur de risque majeur de l'Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

En complément de la vaccination, quelques gestes simples permettent de limiter au quotidien la transmission du virus. Ces gestes d’hygiène contre la grippe et les virus de l’hiver, sont essentiels à adopter notamment par l'entourage familial et professionnel qui entourent des personnes âgées fragiles.

Consommer entre 25 à 29 grammes de fibres alimentaires par jour permettrait de réduire l'apparition de certaines pathologies comme le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, le cancer colorectal.

Tout droit venu du Canada, le baluchonnage, rebaptisé relayage en France, est une solution de répit proposée aux aidants de personnes handicapées ou âgées. Cette solution - qui devrait être expérimentée en 2019 - permet à l'aidant de se reposer et de bénéficier d'un relais par un professionnel, 24 heures sur 24, au domicile de son proche.

Le sel est nécessaire au fonctionnement de l'organisme. Cependant, en consommer en excès peut favoriser le développement de certaines maladies : l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose, le cancer gastrique ou encore l'insuffisance rénale. En France, 35 000 décès sont imputables au sel.

Plus de 414.000 personnes ont participé, sur le site à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », organisée dans le cadre de la concertation "Grand âge et autonomie". Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés. Les Français ont largement exprimé leur envie de renforcer l'aide au maintien à domicile et d'améliorer les modes d'accueil des seniors, a souligné la ministre des Solidarités et de la Santé. 

Le site sos-repit.fr permet aux aidants de personnes en situation de handicap, de perte d'autonomie ou atteintes de maladies chroniques invalidantes de chercher des places d'accueil temporaire, d'en consulter les disponibilités, et d'exprimer des demandes de réservation directement auprès des structures qui les gèrent.

Monter et descendre l’escalier intérieur de son domicile : un geste quotidien à risque pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Certaines précautions sont à prendre pour éviter tout risque de chutes.

La prévention peut limiter ou retarder la perte d’autonomie. Renforcez dès 2019 vos chances de bien vieillir à domicile.

Simple coup de blues hibernal ou dépression saisonnière ? En hiver, avec la baisse de lumière, le moral de certaines personnes âgées peut être en berne. Ce phénomène est de courte durée et n’est pas inquiétant.

Page 1 sur 24