Ouvrir la porte du réfrigérateur d’une personne âgée fragile pour vérifier s’il n’est pas vide, vérifier son poids régulièrement... La vigilance est de mise pour prévenir ou stopper la dénutrition des personnes âgées fragiles vivant à domicile. De 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans qui vivent toujours chez elles et 20 à 40 % des personnes hospitalisées souffrent de dénutrition.

Comme le rappelle le Collectif de lutte contre la dénutrition qui a lancé, le 26 novembre, une grande campagne de prévention nationale : « la faim tue, l’absence de faim aussi ». La dénutrition est une maladie invisible qui touche près de 2 millions de personnes en France. Et contrairement aux idées reçues, elle ne concerne pas uniquement les personnes en précarité sociale.
Par ailleurs, même si l’appétit peut diminuer avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des sujets âgés ne diffèrent pas de ceux de la population adulte. Raison de plus pour être attentif aux variations de poids, à la nutrition des plus âgés.

Les intervenants à domicile sont une aide précieuse pour lutter contre ce fléau silencieux en assurant la préparation et l’aide aux repas des personnes âgées en perte d’autonomie et des seniors isolés. Les professionnels de l’aide à domicile sont également des « sentinelles » pour alerter les professionnels de santé (médecin, infirmier libéral, kinésithérapeute...) et les proches aidants d’une perte d’appétit et de poids chez la personne âgée accompagnée.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

29 septembre 2018
Adaptation du logement

ANAH : Faire sa demande de subvention en ligne

ANAH : Faire sa demande de subvention en ligne

L' Agence nationale d'amélioration de l'habitat (ANAH) propose un nouveau service en ligne monprojet.anah.gouv.fr qui vous permet de faire vous-même la demande d'aide qui correspond à votre projet de travaux d'adaptation de votre logement. Présentation.

 

Disponible depuis le 27 septembre sur tout le territoire, le service en ligne de l'Agence nationale d'amélioration de l'habitat (ANAH) permet aux internautes de vérifier leur éligibilité et simplifie leurs démarches.

 

Avec le service en ligne monprojet.anah.gouv.fr, c'est vous qui vérifiez quand vous le voulez votre pré-éligibilité. Ce service, réservé aux propriétaires occupants, est disponible 7 jours sur 7, 24h sur 24.*

 

Après un déploiement progressif entamé fin 2017, le service en ligne monprojet.anah.gouv.fr est à présent accessible partout en France*.


L'ANAH vise un délai moyen d'un mois entre la demande de subvention et la décision (contre deux mois aujourd'hui).

 

Comment ça marche ?

 

Face à son écran d'ordinateur, le propriétaire occupant muni de son avis d'imposition, renseigne des informations personnelles (situation familiale, difficultés rencontrées dans le logement, travaux envisagés etc.). En quelques clics, il sait tout de suite s'il est éligible aux aides de l'Anah pour financer ses travaux de rénovation ou d'adaptation de son logement.
Il créé son compte personnel en ligne pour déposer et suivre son dossier. Il est mis en relation avec les professionnels chargés de l'accompagner dans sa démarche et faire avancer son dossier.

 

Un accompagnement pour tous

 

"Si l'ANAH joue à fond la carte digitale, elle n'oublie pas ceux qui n'ont pas accès ou ne maîtrisent pas totalement les outils numériques", rappelle Fatiha Amrouche directrice adjointe, en charge du pilotage des projets structurants de l'Anah. "Si un propriétaire n'est pas sûr de lui pour faire cette démarche en ligne, une personne de confiance peut le faire avec lui ou à sa place grâce à un mandat qu'il lui signe".

 

Bientôt les copropriétaires puis les bailleurs

Depuis la mise en route progressive du service en octobre 2017, plus de 70 000 demandes d'information et d'éligibilité ont été enregistrées et 16 000 dossiers de demandes d'aides ont été concrétisés. Après les propriétaires occupants, les syndicats de copropriétaires pourront à leur tour bénéficier de ce service dès le mois de novembre prochain (pour l'heure, ils peuvent vérifier leur éligibilité aux subventions). Au printemps 2019, monprojet.anah.gouv.fr sera accessible aux syndicats de copropriétaires et aux bailleurs.

 

* France métropolitaine. Le dispositif sera déployé en Corse en octobre et dans les DOM au printemps 2019