On les a longtemps surnommés « Les Invisibles ». Ils tendent à l’être de moins en moins. Eux, ce sont les 11 millions de proches aidants d’une personne en perte d’autonomie. Plus de 4,5 millions d’entre eux accompagnent une personne âgée dépendante. L’actualité de ces dernières semaines montre que la reconnaissance des proches aidants avance pas à pas. Une reconnaissance de leur rôle essentiel aux côtés des professionnels du grand âge et du handicap mais également de leurs besoins d’être aidés, soutenus, soulagés, relayés.
La parution d’une récente loi sur la reconnaissance des proches aidants prévoit d'intégrer dans la négociation collective des branches professionnelles des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants.
La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’une série de mesures pour les proches aidants serait en réflexion cet été afin d’entrer en vigueur dès 2020. L’indemnisation du congé du proche aidant devrait être au programme. Depuis le 10 mai et jusqu’à fin 2021, des expérimentations de deux nouveaux dispositifs de répit pour les proches aidants sont lancées : le relayage et les séjours de répit aidant-aidé.
Les proches aidants sortent peu à peu de l’oubli. Pour les professionnels de l’aide à domicile, ces conjoints, enfants, frères et sœurs, amis, voisins des personnes en perte d’autonomie sont considérés, depuis longtemps, comme de précieux partenaires.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

12 avril 2017
Sécurité au quotidien

Une plateforme en ligne pour faire des seniors des piétons avertis

Une plateforme en ligne pour faire des seniors des piétons avertis

La moitié des piétons tués sur les routes de France a 65 ans et plus… Face à ce constat, les associations Prévention routière et Attitude Prévention ont lancé une plateforme "Tous piétons" destinée à « sensibiliser » cette population « plus vulnérable » que les autres.

 

Avec l’abandon progressif du véhicule, la marche devient le premier mode de déplacement pour les personnes âgées. Elle représente 40% des trajets pour les seniors de plus de 75 ans contre 22 % pour le reste de la population. Si se déplacer à pied est bon pour la santé car source d’une activité physique, c’est également une source de risques car les seniors comptent parmi les piétons les plus vulnérables.

 

Sur 3 469 personnes tuées sur les routes en 2016, 540 sont des piétons (15% de plus qu’en 2015 et 11% de plus qu’en 2010).

Par ailleurs, les aînés sont surreprésentés dans ces pourcentages puisqu’un décès de piéton sur deux concerne une personne âgée de plus de 65 ans. En outre, les seniors de plus de 75 ans représentent 36% des victimes piétonnes : « Le constat est préoccupant car la part des seniors dans la population ne cesse d’augmenter, et il s’agit de personnes intrinsèquement plus vulnérables, une simple chute pouvant provoquer plusieurs jours d’hospitalisation », explique Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention routière.

 

Partant de ces chiffres, Prévention Routière et Attitude Prévention ont initié un programme baptisé « Tous piétons » destiné à « sensibiliser » la population « plus vulnérable ». Composé d'un jeu en ligne disponible sur le sitewww.touspietons.fret d'ateliers en présentiel, "Tous Piétons" a pour objectif d'aider les seniors à sécuriser leurs déplacements tout en faisant la promotion de l’activité physique ou sportive.

 

 

Touspietons.fr, le premier jeu en ligne sur les déplacements piétons

 

La rubrique « jouer » est dédiée au quiz piéton, qui au travers d’une centaine de questions autour des déplacements piétons (aménagement, circulation, traversées…), permet de tester ses connaissances et de les enrichir. Pour jouer, l’internaute doit se créer un compte et peut personnaliser son avatar de jeu. Il peut jouer en solo ou inviter des joueurs à le rejoindre et l’affronter : joueurs aléatoires, personnages fictifs, des amis ou de la famille. Pour chaque question, une explication et des conseils lui sont donnés afin qu’il appréhende mieux les risques abordés. Le site contient également une partie dédiée à l’information : des conseils pratiques sur les déplacements à pied, les pièges à éviter en tant que piéton. Des conseils santé sont également diffusés en vidéos. Enfin, un quiz mobilité permet à chacun de tester son niveau d’activité physique.

« Avec le dispositif Tous Piétons, nous œuvrons pour rendre les seniors plus attentifs et plus sereins dans leurs sorties piétonnes, une façon de réduire les risques, mais aussi d’encourager la marche, bonne pour leur santé, et combattre l’isolement. Tous Piétons s’inscrit ainsi parfaitement dans l’approche transversale de la prévention de notre association », précise Patrick Jacquot, Président de l’association Attitude Prévention

 

Des ateliers jeu sur le terrain partout en France

 

Le jeu en présentiel « Tous Piétons » a été développé pour permettre aux bénévoles de l’association Prévention Routière, pour le compte des deux associations partenaires, d’animer des ateliers de sensibilisation auprès des seniors. Animé par un spécialiste de la prévention des risques routiers, le jeu se joue par équipe de quatre ; chacune est munie d’un buzzer lui permettant de prendre la main. Questions et réponses sont illustrées par une mise en situation sous forme de photo ou de vidéo. Les ateliers Tous Piétons vont être organisés en France tout au long de l’année grâce à un important maillage associatif local.