On les a longtemps surnommés « Les Invisibles ». Ils tendent à l’être de moins en moins. Eux, ce sont les 11 millions de proches aidants d’une personne en perte d’autonomie. Plus de 4,5 millions d’entre eux accompagnent une personne âgée dépendante. L’actualité de ces dernières semaines montre que la reconnaissance des proches aidants avance pas à pas. Une reconnaissance de leur rôle essentiel aux côtés des professionnels du grand âge et du handicap mais également de leurs besoins d’être aidés, soutenus, soulagés, relayés.
La parution d’une récente loi sur la reconnaissance des proches aidants prévoit d'intégrer dans la négociation collective des branches professionnelles des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants.
La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’une série de mesures pour les proches aidants serait en réflexion cet été afin d’entrer en vigueur dès 2020. L’indemnisation du congé du proche aidant devrait être au programme. Depuis le 10 mai et jusqu’à fin 2021, des expérimentations de deux nouveaux dispositifs de répit pour les proches aidants sont lancées : le relayage et les séjours de répit aidant-aidé.
Les proches aidants sortent peu à peu de l’oubli. Pour les professionnels de l’aide à domicile, ces conjoints, enfants, frères et sœurs, amis, voisins des personnes en perte d’autonomie sont considérés, depuis longtemps, comme de précieux partenaires.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

15 mars 2016
Equipement

Bien choisir votre fauteuil releveur

Bien choisir votre fauteuil releveur

Passer de la position assise à la station debout peut être un véritable effort pour les personnes âgées en perte d’autonomie. S’équiper d’un fauteuil releveur électrique permet de se relever en toute sécurité et sans forcer sur le dos.

 

Les fauteuils et canapés habituels de salon sont souvent mal adaptés pour des personnes en perte d’autonomie, avec une assise trop basse ou trop molle. Le fauteuil releveur électrique est susceptible de rendre un peu d'autonomie à la personne âgée et soulage ainsi les aidants ou l'entourage. Il permet d'éviter les appréhensions et les risques de perte d’équilibre lors de la levée de son siège. Conçu prioritairement pour les personnes âgées, le fauteuil releveur électrique a aussi une utilité pour nombre de personnes malades ou en situation de handicap.


Quels sont vos besoins ?


Bien choisir son fauteuil releveur, c’est avant tout bien identifier les besoins de la personne âgée. Posez-vous les bonnes questions :

- Quelles sont la taille et le poids de la personne qui va utiliser ce fauteuil ?Il existe des modèles petite taille et des modèles XXL (poids maximum de l’utilisateur de 90 kg à 200 kg).
- Quel est le degré d’assistance nécessaire à des besoins précis en fonction de sa condition physique ?

- Quel est son degré d’autonomie dans sa mobilité ? A-t-elle des pathologies particulières : problèmes de dos, musculaires, articulations ?

- La personne dispose-t-elle suffisamment de place dans son logement pour l'installation d'un tel fauteuil ?
Un fauteuil releveur électrique prend de la place surtout lorsqu’il est en position relax ou en position de repos. Il est conseillé de laisser derrière le fauteuil un espace d’environ 60 cm afin d’utiliser sans gêne les différentes fonctions. Il existe cependant des modèles de fauteuil releveur « dos au mur » qui offrent cette possibilité d’avoir un fauteuil releveur dans un espace plus réduit.   Vérifiez aussi la largeur hors tout du fauteuil releveur électrique afin que celui-ci passe sans difficulté les portes de votre logement. Il existe notamment des fauteuils releveurs électriques étroits pour passer les petites largeurs de porte

- Quel budget sera consacré à l'achat d'un fauteuil releveur électrique ?


Un ou deux moteurs ?


Il existe des modèles de fauteuil releveurs manuels mais ils nécessitent une force de pression sur les accoudoirs que beaucoup de personnes âgées ne sont plus capables de fournir. Les fauteuils équipés de moteurs permettent d’incliner à la fois le dossier, l’assise et le repose jambes. L'inclinaison doit donc être un critère à prendre en compte dans le choix de votre fauteuil releveur. Si vous souhaitez vous allonger totalement, optez pour une inclinaison à 180° (peu de modèles le proposent) ou l’option quasi couchage.
Un fauteuil électrique à 1 moteur permet d’actionner simultanément l’inclinaison du repose-pied et du dossier jusqu’à la position voulue (allongée sur certains modèles).


Si vous souhaitez vous allonger totalement, optez pour une inclinaison à 180° (peu de modèles le proposent).

Le fauteuil électrique à 2 moteurs permet de régler séparément l’inclinaison du repose-pied ou repose jambes, et du dossier.


Chaque fauteuil releveur offre des possibilités d’inclinaison du dossier et du repose pied différentes, déterminant ainsi le nombre de positions :
La position repos permet à l’utilisateur d’être totalement allongé dans son fauteuil, lui offrant ainsi un maximum de confort. Dans ce cas, l’inclinaison du repose pied et du dossier est quasi-horizontale.
La position relax offre à l’utilisateur la possibilité d’incliner partiellement le dossier de son fauteuil électrique ainsi que le repose pied en position semi-allongée ou chaise longue.
La fonction releveur, ou aide à la verticalisation permet à la personne âgée de se relever et de s’asseoir dans son fauteuil sans effort. Grâce à un vérin électrique, le fauteuil se relève progressivement et bascule légèrement vers l’avant pour faciliter la levée de la personne.


Certains fauteuils sont équipés de mousse à mémoire de forme qui participent à la prévention des escarres. Cet aspect est particulièrement intéressant pour les personnes à risque : ceux qui restent longtemps dans une même position et dont la peau est fragilisée.


Quel est votre budget ?

 

Le budget pour un fauteuil releveur électrique varie en fonction du type de fauteuil (1 ou 2 moteurs), des options demandées, des matières et châssis utilisés et de la taille. En règle générale, un fauteuil releveur à 1 moteur sera moins coûteux qu’un fauteuil releveur à 2 moteurs.
·    Fauteuil releveur 1 moteur : Entre 500 € et 1200 €;
·    Fauteuil releveur 2 moteurs : Entre 1000 € et 2000 €;
·    Fauteuil releveur dos au mur : Entre 850 € et 1500 €;
·    Fauteuil releveur massant : Entre 650 € et 3200 €.