Accompagner un proche en perte d’autonomie (handicapé ou dépendant) peut avoir de lourdes conséquences sur la santé. Trouble du sommeil, fatigue, anxiété, douleurs articulaires, troubles musculo-squelettiques… la santé des aidants est mise à mal.  Sans oublier qu’un aidant sur deux déclare souffrir de stress et de surmenage. Plus inquiétant encore : un tiers des proches aidants meurent avant leur proche malade.

Dans ce contexte, la santé sera la thématique de la prochaine édition de la Journée nationale des aidants, le 6 octobre. La place des 11 millions d’aidants - dont 5 millions auprès d’une personne âgée dépendante - fera partie des thèmes de la grande concertation nationale sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes qui débute en octobre.  Par ailleurs, la ministre des Solidarités et de la Santé a inscrit dans sa feuille de route « Grand âge et autonomie », présentée en mai dernier, un plan national pour les aidants.

Avec le vieillissement de la population, l’explosion des maladies chroniques, le développement de la prise en charge en ambulatoire et de l’hospitalisation à domicile, le rôle des proches aidants sera de plus en plus important. D’où l’urgence de prendre en compte leur rôle, leur épuisement, leur droit au répit.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

20 mai 2015
Equipement

Roméo, le robot assistant des personnes âgées

Roméo, le robot assistant des personnes âgées

Une société française a conçu Roméo, un robot capable d’aider les personnes âgées ou handicapées dans leur quotidien.

 

Il mesure 1m 40, pèse 40kg, possède un corps, deux bras, deux jambes, une tête et... une voix. Roméo est l’un des futurs robots compagnons, conçu par l’entreprise française Aldebaran Robotics, leader mondial en robotique humanoïde. Sa mission est double : assister au quotidien les personnes âgées et handicapées et lutter contre l’isolement des seniors.

De la science-fiction ? Pas vraiment.
Le marché de la robotique à destination des personnes dépendantes devrait s’élever dans le monde de1 à 2,5 milliards d’euros d’ici 2018.
Trois catégories de technologies de robotiques sont en cours de développement :
Les robots de téléprésence
Les robots capables de faire diverses actions (soulever des objets, tirer des rideaux de fenêtres…)
Les robots compagnon


Roméo se base sur les habitudes de son propriétaire afin d’anticiper ses besoins. Le robot utilise la voix pour converser avec un humain. Il peut alors lui rappeler son agenda ou ses rendez-vous, ses prises de médicaments ou encore lui donner des conseils utiles. L’assistance physique est également envisageable. Roméo a été conçu pour apporter et porter un objet, ouvrir les portes, attraper des objets dans les placards, monter les escaliers…


La vie avec Roméo

 

Roméo est capable de détecter une situation de "crise" telle une absence trop prolongée ou une chute. Il pourra contacter le centre de téléassistance qui prendra le contrôle de l'humanoïde pour évaluer la situation.


« Après le repas, Romeo sait que M. Dupont a l’habitude de faire une sieste d’une demi-heure. En effet, M. Dupont se retire dans sa chambre. Mais au bout d’une heure, il n’en est pas ressorti. Romeo s’inquiète et entre dans la chambre pour voir si tout va bien. Il essaye de parler à M. Dupont mais celui-ci ne réagit pas. Romeo prend alors contact avec le centre de téléassistance qui prend le contrôle de Romeo pour évaluer la situation. Comme la parole ne suffit pas à tirer M. Dupont de son sommeil, le télé-opérateur prend le contrôle de la main de Romeo pour, tout en veillant à ne pas le blesser, le secouer légèrement. Cette fois M. Dupont se réveille. Il était juste plus fatigué que d’habitude. », illustre Aldebaran Robotics


Aldebaran Robotics souhaite que les maisons de retraite emploient des Roméo à l'horizon 2017 / 2019.