On juge une société à la manière dont elle traite ses anciens. Si l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie concerne aujourd’hui près de 5 millions de Français en tant que proches aidants, le rôle et la place que l’on souhaite donner aux plus âgés dans notre société implique chacun d’entre nous.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a lancé une grande consultation citoyenne sur la prise en charge de la perte d’autonomie. Pendant deux mois, du 1er octobre au 9 décembre 2018, les Français(es), y compris les plus jeunes, vont pouvoir répondre librement à la question : « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? »

Des groupes d’expression et des entretiens individuels seront organisés pour recueillir la parole des personnes âgées, des familles et des professionnels. Cette consultation de la société civile nourrira la réflexion du gouvernement au moment de préparer le projet de loi « Grand âge et autonomie » en 2019.

Et vous, quelles sont vos propositions et idées pour une société inclusive pour les personnes âgées ?

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

27 juillet 2018
Bons gestes

Fortes chaleurs : comment protéger les personnes âgées ?

Fortes chaleurs : comment protéger les personnes âgées ?

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables en période de fortes chaleurs.  Le premier échelon du plan canicule a été activé le 1er juin et le restera jusqu'au 15 septembre. Le point sur les précautions à prendre et les gestes à éviter.

 

Mis en place chaque année depuis les 19 490 morts de la canicule de l'été 2003, le plan canicule comporte quatre niveaux de gravité :

- la simple « veille saisonnière » (niveau 1),

- l'« avertissement chaleur » (niveau 2),

- « l'alerte canicule » (niveau 3)

- la « mobilisation maximale » (niveau 4).


Les mairies de France devront tenir un registre des personnes isolées « afin que des équipes d'aide et de secours puissent leur venir en aide en cas de vagues de fortes chaleurs » ; elles devront aussi indiquer précisément où se trouvent les lieux réfrigérés de la commune afin que ceux-ci soient mis à disposition des personnes vulnérables.

La carte de vigilance Météo-France permet de s’informer deux fois par jour de l’évolution des températures.

 

La personne âgée est plus vulnérable à la chaleur car elle n'éprouve plus le besoin de boire, s'alimente moins bien, est plus frileuse et reste trop couverte. Les personnes âgées souffrant de certaines pathologies chroniques ou de maladies neurodégénératives sont particulièrement fragiles en cas de canicule. La chaleur est en effet un facteur pouvant aggraver une maladie.

 

Garder son domicile à l'abri de la chaleur

 

Durant la journée, il est recommandé de maintenir les volets et rideaux fermés sur les façades exposées au soleil. Lorsque la température extérieure baisse, ouvrez les fenêtres afin de provoquer des courants d'air et faire baisser la température ambiante dans votre logement. Pour créer une brise légère vous pouvez placer un bol d'eau glacée, un torchon humide devant le ventilateur. Si l'habitation ne peut pas être rafraichie, passez plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé proche de votre domicile (grandes surfaces, cinémas, espaces publics).

 

Se rafraîchir régulièrement

 

Les personnes âgées ont tendance à transpirer très peu, il faut donc humidifier plusieurs fois par jour la peau. Refroidissez régulièrement votre corps par un bain frais, une douche, un bain de pieds ou simplement avec des linges humides ou un brumisateur pour mouiller le visage, la bouche, la nuque, les jambes et les avant-bras, et un ventilateur pour accélérer l'évaporation. Cela permet de refroidir la peau et de chasser la chaleur émise par le corps.

 

Réduire ses sorties en période de canicule

 

Il est préférable d'éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée : entre 10 h 30 et 16 heures. S'il est indispensable de sortir, préférez le matin ou le soir, et essayez de rester à l'ombre.  Evitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d'énergie, sports, jardinage, bricolage.

 

Boire suffisamment mais pas trop !

 

Il est conseillé de boire sans attendre d'avoir soif : 1, 5 litres par jour surtout chez les personnes âgées qui ne ressentent pas la sensation de soif.

 

Bien s'hydrater, c'est boire régulièrement, 8 à 10 verres d'eau par jour minimum fractionnés au cours de la journée. De l'eau essentiellement, des fruits pressés éventuellement. Evitez l'alcool, les sodas et autres boissons sucrées ou à forte teneur en caféine qui sont diurétiques.

Consommez des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate), sauf en cas de diarrhées. Accompagnez l'hydratation d'une alimentation solide, pour recharger l'organisme en sels minéraux.

 

Mais attention, comme le rappelle Jean-Louis San Marco, professeur de médecine à l'université d'Aix-Marseille et praticien à l'Assistance publique, dans son ouvrage "Canicule et froid hivernal : comment se protéger ?", trop hydrater une personne âgée en pleine canicule la conduit vers la mort. " Les vieux, les vieillards ne transpirent pas donc ils ne perdent pas d'eau. De même que leur fonction "sudorale" est ralentie, leur système urinaire est plus lent avec le grand âge, donc les faire boire excessivement c'est prendre le risque de les noyer." 

 

Porter les bons vêtements

 

Optez pour des vêtements amples, légers, de couleurs claires. Préférez le coton ou le lin, qui laisse passer l'air et absorbe la transpiration. Les personnes âgées qui transpirent peu et qui ont des difficultés à maintenir leur température corporelle à 37°, mieux vaut éviter les vêtements synthétiques qui favorisent un risque d'hyperthermie.

 

Reconnaître les signes d'un coup de chaleur

 

Si la personne âgée se plaint d'une sensation de malaises, de fatigue, de crampes, de vertiges, d'impression de fièvre, de maux de tête, contactez son médecin. Soyez également vigilant, en cas de somnolence inhabituelle, de dessèchement de la bouche, des muqueuses (œil sec), de la langue, de peau rouge, chaude et sèche, de troubles du comportement ou de la conscience, d'insomnie et agitation nocturne inhabituelle, de température corporelle élevée.

En cas de malaise ou de coup de chaleur, les numéros d'urgence à contacter : 15 (SAMU) ; 18 (Pompiers) ou 112 (numéro d'urgence unique européen). 

 

Un fichier pour recenser les personnes âgées et vulnérables isolées

 

Il existe dans toutes les communes un registre nominatif qui répertorie les personnes âgées et les personnes handicapées vivant à domicile qui en font la demande.

L'objectif de ce registre est de permettre l'intervention ciblée des services sanitaires et sociaux auprès d'elles en cas de déclenchement du plan d'alerte et d'urgence canicule.

Peuvent figurer sur ce registre (démarche d'inscription volontaire et facultative) :
- Les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile,
- Les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail résidant à leur domicile,
- Certaines personnes adultes handicapées.

 

La plateforme téléphonique Canicule info service vous informe au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), du lundi au samedi de 09 h à 19 h.

 

 

Opération « Portes ouvertes » des maisons de retraite ORPEA

 

 

Durant tout l'été, les résidences ORPEA renouvellent leur opération « portes ouvertes » à destination des personnes âgées fragilisées pendant les épisodes de forte chaleur.

 

Les maisons de retraite du Groupe ORPEA accueillent gracieusement, l’après-midi de 14 h à 17 h 30 dans un environnement climatisé, les personnes âgées de leur commune qui ont des difficultés à maintenir une température acceptable à leur domicile, ou qui vivent difficilement ces périodes de forte chaleur.

 

 

Les personnes âgées pourront participer à une activité et partager la collation d’après-midi avec les résidents de l’établissement.

 

 

Pour trouver la maison de retraite ORPEA la plus proche de chez vous, lancez une recherche sur le site web www.orpea.com ou contactez ORPEA Infos Services au 01.40.78.15.15