175 propositions pour réformer la politique du grand âge et l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile comme en établissement. Dominique Libault, président du Haut Conseil du financement de la protection sociale et pilote de la concertation « Grand âge et autonomie », a remis son rapport, le 28 mars, à la ministre des Solidarités et de la Santé.
Quatre ans après la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV), ce rapport devrait servir de base à l’élaboration de la future loi « Grand âge et autonomie ». Un projet de loi attendu pour l’automne.
« Nous finaliserons pour cet automne une stratégie », a affirmé, lors d’une conférence de presse le 25 avril, le président de la République. Emmanuel Macron a par ailleurs affiché sa volonté d'une meilleure reconnaissance des aidants familiaux, pour les « millions de citoyens qui sont là comme oubliés, ce sont celles et ceux qui ont mis entre parenthèses ou sacrifié leur vie professionnelle pour s'occuper d'un enfant en situation de handicap, d'un proche, d'une personne de la famille devenue dépendante ».
Comment améliorer la prise en charge de nos aînés ? Comment résoudre la problématique du financement de la dépendance ? Comment répondre à la volonté de 85% de Français de vieillir à domicile ? Il va falloir désormais construire une loi à la hauteur de ces défis.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

09 avril 2015
Prise en charge

Alzheimer : donner la parole aux malades

Alzheimer : donner la parole aux malades

L’association France Alzheimer et maladies apparentées lance avec l’Institut d’études Opinion Way, une grande enquête nationale afin de recueillir la parole des personnes malades d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

Donner la possibilité aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer "d’exprimer leur ressenti sur leur vie quotidienne avec la maladie, sur les liens qui les unissent à leurs proches aidants, sur le regard porté par la société sur la maladie, mais aussi de connaître leurs attentes et espoirs". Tel est l’objectif de l’enquête nationale inédite lancée par France Alzheimer. Pour rappel, la grande majorité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée vit aujourd’hui à domicile.

La grande majorité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée vit aujourd’hui à domicile. - See more at: http://www.francealzheimer.org/accompagner-%C3%A0-domicile/785#sthash.6gMZD2uA.dpuf
La grande majorité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée vit aujourd’hui à domicile. - See more at: http://www.francealzheimer.org/accompagner-%C3%A0-domicile/785#sthash.6gMZD2uA.dpuf

France Alzheimer souligne que pour connaître le ressenti ou l'opinion d'une personne, encore faut-il poser la question. Une logique loin d'être évidente quand on sait que les personnes malades d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée sont souvent perçues comme des personnes « incapables de... ». Au travers de son enquête, l'association France Alzheimer a donc choisi de prendre le contre pied de ce préjugé et de donner la parole aux personnes malades.


Participer à l’enquête 

 

Le questionnaire peut être rempli en ligne à l’adresse  www.sondagealz.com, jusqu’au 18 juin.


Ce questionnaire, d’une durée maximum de 10 minutes, peut être rempli par la personne malade seule ou avec l’aide d’un tiers (aidant familial ou professionnel de santé). Si la personne malade a besoin d’aide, il est préférable afin qu’elle puisse s’exprimer librement. "Même si ce questionnaire peut être rempli par la personne malade ou avec l’aide d’une autre personne, il s’adresse uniquement à la personne malade et ne doit pas être rempli à sa place", rappelle France Alzheimer.


Les résultats de l’enquête seront présentés lors de la prochaine Journée mondiale Alzheimer qui se tiendra le 21 septembre 2015 et qui aura pour thématique : "La parole des personnes malades".