La période de fin d'année est synonyme de festivités et de retrouvailles notamment en famille. Néanmoins, cette période peut s'avérer difficile pour les personnes âgées, notamment celles qui sont en perte d’autonomie.

Bien entendu, des précautions sont à prendre pour prévenir les affections saisonnières chez les plus fragiles telles que la gastro-entérite ou la grippe. Mais la vigilance s’impose pour éviter un mal plus insidieux, plus silencieux : celui de la solitude des personnes âgées. En France, près d’un quart des personnes de plus de 70 ans souffre d’isolement social. 1 personne âgée sur 4 est seule dans l’Hexagone.

Eclatement de la famille, perte du conjoint, éloignement des enfants, diminution des capacités physiques, précarité économique… beaucoup de raisons peuvent conduire à vieillir seul (e).
Selon la Fondation Médéric Alzheimer, la solitude est considérée comme un déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées. Autre constat : la solitude des aidants familiaux face à la maladie de leur proche âgé aboutit à ce que 38% d’entre eux meurent avant la personne dont ils ont la charge.

La priorité, c’est donc de lutter contre cette solitude et, avant tout, de la repérer. Les professionnels de l’accompagnement à domicile sont de véritables sentinelles pour lutter contre ce fléau. L’aide à domicile permet de renouer le lien social. Les mairies, les communes et les centres communaux d’action sociale (CCAS) proposent des dispositifs afin de réduire les conséquences de l’isolement chez les personnes âgées : des bénévoles rendent visite aux personnes âgées chez eux une fois par semaine afin de leur tenir compagnie.

71% des Français se disent prêts à s'engager contre la solitude des personnes âgées. Et si vous commenciez dès aujourd’hui ?

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

03 octobre 2017
Prise en charge

S'informer grâce au portail national d'information des personnes âgées

S'informer grâce au portail national d'information des personnes âgées

Le site d’information www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr vise à simplifier les démarches des personnes âgées et de leurs proches confrontés à une situation de perte d’autonomie. Il propose notamment les tarifs de près de 7000 maisons de retraite et deux outils de comparaison des prix et des restes à charge.  

 

Le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr, animé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), met à disposition des personnes âgées et de leurs proches une palette d’informations pratiques concernant leurs droits et les solutions d’accompagnement pour faire face à une situation de perte d’autonomie. 

Objectifs du portail ? Simplifier les démarches des personnes âgées et de leurs proches confrontés à une situation de perte d’autonomie, leur fournir les informations sur les solutions existantes, les aides disponibles, les guider dans leur parcours.

 

Sous forme d’articles, dossiers ou vidéos, ce portail centralise l’information sur les aides disponibles (allocation personnalisée d’autonomie, aide sociale à l’hébergement…) et apporte des réponses aux besoins les plus courants des personnes âgées et de leurs proches, pour faire face à une situation de perte d’autonomie, comme des conseils pour choisir une maison de retraite.
Ce portail sert aussi de support d’information aux professionnels des secteurs social et médico-social (assistante sociale, auxiliaire de vie sociale, conseiller en économie sociale...) et de la santé (médecin généraliste, pharmacien, infirmier, kinésithérapeute...), premiers interlocuteurs des personnes âgées et de leurs proches.
Des outils pratiques sont disponibles en ligne pour guider les personnes âgées dans leur choix :  

 

Cinq vidéos permettent aussi de comprendre rapidement les démarches à conduire pour :
Vidéo n°1 : Etre aidé à domicile
Vidéo n°2 : Chercher un hébergement temporaire
Vidéo n°3 : Choisir une maison de retraite
Vidéo n°4 : Estimer le montant du reste à charge en EHPAD
Vidéo n°5 : Aller à l'accueil de jour
Vidéo n°6 : Aller vivre en accueil familial
Vidéo n°7 : Comparer les montants du reste à charge en EHPAD

Un comparateur des prix et tarifs des EHPAD 

Les prestations et les tarifs de près de 7 000 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), qu’ils soient publics, privés non lucratifs ou privés commerciaux, sont désormais accessibles en quelques clics.L’outil permet de comparer le tarif dépendance et le prix des chambres majoritairement proposées dans l’établissement pour une sélection de deux ou trois EHPAD.
Ce prix correspond aux prestations minimales d’hébergement que doivent proposer tous les EHPAD, c’est-à-dire les prestations d'accueil hôtelier (mise à disposition d’une chambre, d’une salle de bain, entretien et nettoyage…), de restauration, de blanchissage, d’animation et enfin d'administration générale.

Un simulateur de calcul du reste à charge mensuel en EHPAD

Ce simulateur de calcul permet de connaître ce qu’il leur restera à payer à la fin du mois, après déduction des différentes aides. 

Pour les personnes qui n’ont pas d’un accès Internet ou qui souhaite être informés par un contact direct, une plateforme téléphonique d’information est ouverte du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00, au 0 820 10 39 39 (0,15€ TTC la minute).

 

Le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr satisfait 89% des visiteurs

 

Les raisons de leurs visites sont multiples puisque 2,2 raisons sont citées en moyenne :

85 % viennent pour s’informer en général et connaître les aides

41 % viennent pour se renseigner sur les différentes solutions à domicile et en établissement pour faire face à une situation de perte d‘autonomie

26 % viennent pour rechercher les coordonnées d’une structure

25 % viennent pour se renseigner sur les prix des EHPAD

15 % viennent pour calculer le montant du reste à charge en EHPAD

13 % viennent pour se renseigner sur le coût d’une prestation

12 % viennent pour faire valoir les droits d’un proche.