L’année 2019 marquera-t-elle un vrai virage dans la politique d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ? Une loi « Grand âge et autonomie » a été promise par le gouvernement notamment pour régler l’éternelle question du financement de la prise en charge de la dépendance.

Les Français sont préoccupés par la question de la perte d’autonomie et attendent des solutions pour les personnes âgées. Pour preuve, leur forte mobilisation pour contribuer à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », dans le cadre de la concertation nationale « Grand âge et autonomie » : 414.000 personnes de tous âges ont participé. Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés ! Cette consultation « se distingue par son ampleur exceptionnelle », s’est félicité le ministère des Solidarités et de la Santé.

Sans surprise, les Français plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et définissent trois priorités : l’adaptation des logements, l’équipement en solutions innovantes et le développement d’une vraie offre de services à domicile. En 2015, la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, avait donné la priorité au soutien à domicile et à l’aide aux aidants. La future loi sur le grand âge devrait renforcer ces deux axes. La concertation se poursuit, un rapport préparatoire pour le projet de loi doit être remis au gouvernement en janvier.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

13 avril 2016
Prise en charge

Parkinson : une permanence téléphonique gratuite

Parkinson : une permanence téléphonique gratuite

Vous ou votre proche êtes atteint de la maladie de Parkinson et recherchez une maison de retraite ? Une ligne téléphonique dédiée vous oriente et vous conseille gracieusement.


L’organisme Retraite Plus lance un service gratuit de conseil et d'orientation sur la maladie de Parkinson, pour les familles dont un proche est en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Cette ligne téléphonique dédiée sera ouverte à partir du 11 avril 2016 de 8 h à 22 h pour une durée d'une semaine au numéro gratuit 0 805 690 376.

 

Des experts en gérontologie vous répondent

 

De nombreuses maisons de retraite accueillent des patients atteints de la maladie de Parkinson. Mais toutes les structures ne sont pas adaptées pour répondre à leurs besoins spécifiques.

 

- Quels sont les critères importants dans le choix d'une maison de retraite lorsque l'on est atteint de Parkinson ?

- A quel stade de la maladie l'hébergement en établissement devient-il nécessaire ?

- Quelles sont les aides allouées ?

- Comment bien préparer cette entrée en Ehpad ?

- Comment trouver une place dans les meilleurs délais ?

-  Un court séjour en hébergement temporaire peut-il être envisagé pour les malades de Parkinson ?

 

 Les experts en gérontologie de Retraite Plus, qui conseillent gratuitement près de 80 000 familles d'aidants par an, proposent de mettre leur expérience au service des personnes atteints par la maladie de Parkinson en examinant leurs critères et en les orientant vers les établissements adaptés.