Pour les personnes âgées comme pour leurs proches aidants, la saison estivale est bien souvent une période qui appelle à de nombreuses vigilances. C’est tout particulièrement vrai quand la France est touchée par un épisode caniculaire comme c’est le cas depuis le 24 juin. Les températures devraient osciller sur la plupart des régions entre 35 °C à 39 °C pendant toute la semaine.
Avec le réchauffement climatique, ces épisodes caniculaires seront de plus en plus nombreux et de plus en plus intenses. Depuis la canicule de 2003 et ses 15.000 décès entre le 1er et 20 août, majoritairement chez les personnes âgées, la France a adopté le Plan national canicule, un dispositif de prévention efficace. Mais il n’est pas superflu de rappeler, comme le fait Domimag, les mesures de précaution à prendre pour protéger les personnes âgées lors des fortes chaleurs.
Redoublons de vigilance surtout avec les personnes âgées isolées ! Celles qui le sont tout au long de l’année tout comme celles qui le seront durant les mois de juillet et d’août, avec le départ en vacances de leurs proches. Repérer, prévenir, conseiller, sensibiliser : quand les températures grimpent, les professionnels de l’aide à domicile jouent alors un rôle clé auprès des seniors les plus fragiles.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

04 juillet 2019
Prise en charge

Un congé indemnisé pour les proches aidants en 2020

Un congé indemnisé pour les proches aidants en 2020

Le gouvernement va créer en 2020 un congé indemnisé pour les « aidants » qui soutiennent un proche âgé, malade ou handicapé. 47 % des aidants (dont une majorité de femmes) ont une activité professionnelle, soit environ un salarié sur dix en France en situation d'aidant, comme le rappelle l'Association française des aidants. 

 

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé a annonce le 3 juillet vouloir créer, en 2020, un congé indemnisé pour les aidants encore en activité professionnelle qui s'occupent d'un proche âgé, malade ou handicapé. La mesure devrait figurer dans le prochain budget de la « Sécu ».

Cette question des aidants fera l'objet d'un « plan » dont les détails seront annoncés à l'automne avec Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées. « Je peux déjà vous dire que parmi les axes majeurs de ce plan figurera la conciliation de la vie professionnelle et de la vie de proche aidant. Pour la faciliter, nous allons créer un congé de proche aidant, indemnisé, dès la prochaine loi de financement de la Sécurité sociale », a précisé la ministre de la Santé.

Depuis janvier 2017, la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement a substitué le congé de soutien familial au congé du proche aidant. Dans l'état actuel de la législation, les aidants ont le droit de prendre un congé pour s'occuper de leur proche, pendant trois mois maximum (sauf éventuelle disposition plus favorable dans la convention collective) mais ce congé n'est pas rémunéré. Seul un très petit nombre de personnes demande donc à en bénéficier .

 

L'autre question essentielle pour les aidants est celle de la retraite. Dans sa conférence de presse du 25 avril dernier, le Président de la République avait souligné le besoin de mieux reconnaître le rôle des aidants familiaux. Il avait alors déclaré qu’il faudra « leur bâtir une place pendant la réforme des retraites et leur construire des droits » évoquant « celles et ceux, souvent les femmes, qui ont mis entre parenthèses ou sacrifié leur vie professionnelle pour s’occuper d’un enfant en situation de handicap, d’un proche, une personne de la famille devenue dépendante ».La ministre de la Santé avait également parlé de la possibilité de mettre en place des « droits contributifs » à la retraite pour les aidants.