La période de fin d'année est synonyme de festivités et de retrouvailles notamment en famille. Néanmoins, cette période peut s'avérer difficile pour les personnes âgées, notamment celles qui sont en perte d’autonomie.

Bien entendu, des précautions sont à prendre pour prévenir les affections saisonnières chez les plus fragiles telles que la gastro-entérite ou la grippe. Mais la vigilance s’impose pour éviter un mal plus insidieux, plus silencieux : celui de la solitude des personnes âgées. En France, près d’un quart des personnes de plus de 70 ans souffre d’isolement social. 1 personne âgée sur 4 est seule dans l’Hexagone.

Eclatement de la famille, perte du conjoint, éloignement des enfants, diminution des capacités physiques, précarité économique… beaucoup de raisons peuvent conduire à vieillir seul (e).
Selon la Fondation Médéric Alzheimer, la solitude est considérée comme un déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées. Autre constat : la solitude des aidants familiaux face à la maladie de leur proche âgé aboutit à ce que 38% d’entre eux meurent avant la personne dont ils ont la charge.

La priorité, c’est donc de lutter contre cette solitude et, avant tout, de la repérer. Les professionnels de l’accompagnement à domicile sont de véritables sentinelles pour lutter contre ce fléau. L’aide à domicile permet de renouer le lien social. Les mairies, les communes et les centres communaux d’action sociale (CCAS) proposent des dispositifs afin de réduire les conséquences de l’isolement chez les personnes âgées : des bénévoles rendent visite aux personnes âgées chez eux une fois par semaine afin de leur tenir compagnie.

71% des Français se disent prêts à s'engager contre la solitude des personnes âgées. Et si vous commenciez dès aujourd’hui ?

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

04 décembre 2017
Prévention

Gastro-entérite : vigilance pour les personnes âgées

Gastro-entérite : vigilance pour les personnes âgées

Si la gastro-entérite est une infection intestinale courante, voire bénigne, elle peut s’avérer dangereuse chez les personnes âgées fragiles du fait du risque de déshydratation.

 

 

La vigilance est de mise. L'épidémie hivernale de gastro-entérite gagne du terrain. La gastro-entérite provoque des douleurs abdominales, accompagnées de diarrhées, nausées et vomissements et parfois de courbatures, de maux de tête et de fièvre. Si cette infection intestinale est courante, voire banale, elle peut s’avérer dangereuse chez les personnes âgées fragiles.

Elle dure en moyenne de 2 à 5 jours, mais le patient peut rester contagieux jusqu’à 3 jours après la guérison.

Très contagieuse dans sa forme virale, la gastro-entérite s'avère généralement bénigne pour la plupart mais doit faire l'objet d'une attention particulière chez les bébés et les personnes âgées fragiles.

 

En cas de gastro-entérite chez une personne âgée, soyez très prudent car ces sujets fragiles se déshydratent rapidement. Mieux vaut qu’ils soient suivis par un médecin.

 

50 à 70 % des cas de gastro-entérite chez l'adulte sont causées par des norovirus. Ce virus est très contagieux et se propage rapidement.
Le norovirus peut être transmis par :
·    la consommation d'aliments contaminés
·    la consommation de liquides contaminés
·    le contact avec des objets contaminés par un norovirus
·    le contact direct avec une personne infectée, et
·    l'exposition à des personnes infectées

 

 A la maison, il est important de respecter des régles d'hygiènes strictes.

 

La meilleure protection : le lavage des mains

 

Le lavage des mains régulier à l’eau et au savon est le meilleur moyen d'éviter la propagation du virus. Pensez-y en sortant des toilettes, avant de manger ou de cuisiner, après avoir pris les transports en commun, mais aussi avant de s'occuper d’une personne âgée.


Pour un lavage des mains efficace, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) recommande d'utiliser de l'eau et du savon, et de respecter les 7 étapes suivantes : paume contre paume, paume contre dos de main, doigts entrelacés, paume contre doigts, pouces, ongles, puis poignets. La durée recommandée est de 15 secondes pour le lavage, et de 10 secondes pour le rinçage.

Mieux vaut se sécher les mains avec une serviette en papier à usage unique. Les solutions hydro-alcooliques peuvent être utilisées, mais elles remplacent pas le lavage des mains au savon.


- Éviter les contacts directs et indirects avec des personnes infectées ou potentiellement infectées Il est de plus conseillé de ne rien partager avec une personne malade, ni serviette, ni ustensile, ni couvert, ni verre.

- Désinfecter les toilettes régulièrement de même que toutes les surfaces en contact avec les mains.

- Rangez les brosses à dents séparément

 

Les précautions autour de l'alimentation

 

Pour ce qui est des gastro-entérites d'origine bactérienne, il faut veiller à cuire suffisamment les aliments en particulier les viandes, à bien nettoyer les légumes et fruits lorsqu'ils sont consommés crus ainsi que les ustensiles.
Pensez également à surveiller la température de votre réfrigérateur, à toujours garder celui-ci propre et à éviter de laisser trop longtemps des restes de nourriture à l'air libre.

- Evitez de manger des aliments périmés. Regardez les dates de validité inscrites sur les emballages et respectez-les.
- Lavez avec soin les fruits et les légumes avant de les consommer

- Nettoyez régulièrement l'intérieur de votre réfrigérateur.
- Éviter les lieux fréquentés si vous êtes malade

 

Boire, boire et boire !


Diarrhées et vomissements, symptômes classiques de la gastro-entérite, déshydratent le corps en lui faisant perdre de l’eau. Il est donc très important de bien boire en cas de gastroentérite pour compenser la perte hydrique.

 

Quoi manger ?

Opter  pour: riz blanc, pâte blanche, pain blanc, carottes cuites, banane, gelée de fruits, fruits cuits.
Eviter : crudités, matières grasses, aliments riches en fibres (ex: fruits crus, pain complet, maïs, son), les laitages (le lactose favorise la diarrhée), les jus d’agrumes, les aliments gras (fritures).