Selon l’association France Alzheimer, lorsque l’on additionne les malades et leurs « aidants », 3 millions de personnes sont concernées par l’Alzheimer. Et ce fléau devrait gagner encore du terrain.
En 2020, la France devrait compter 1,3 million de personnes souffrant de cette maladie neurodégénérative.
En clair, 1 Français de plus de 65 ans sur 4 sera concerné. Aujourd’hui, près des deux tiers des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer vivent à domicile. Et ce soutien à domicile ne pourrait se faire sans l’intervention de professionnels de l’aide à domicile et l’investissement des aidants familiaux.
Une implication et un accompagnement qui se font sur la durée puisque le maintien à domicile des malades d’Alzheimer est de presque 7 ans en moyenne avant l’institutionnalisation.

Vivre au mieux avec la maladie …
Sécurisation de l’environnement, adaptation du logement, information et formation sur la pathologie… pour les aidants professionnels et familiaux, le maintien à domicile des malades demande une forte mobilisation et un investissement humain important. La recherche scientifique avance à grands pas dans la compréhension des mécanismes qui provoquent ces lésions du cerveau mais pour l’heure il n’existe aucun traitement de la maladie d'Alzheimer.

…vivre au mieux pour éviter la maladie.
Selon plusieurs études, l’apparition des symptômes de la maladie d’Alzheimer pourrait être retardée dans 30% des cas grâce à une prévention de certains facteurs de risques : la sédentarité, le manque d’activité intellectuelle, les mauvaises habitudes alimentaires, le manque de sommeil ou encore, de faibles interactions sociales. La maladie d’Alzheimer n’est pas une fatalité. 

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

05 janvier 2017
Prévention

Les gestes simples pour éviter la grippe

Les gestes simples pour éviter la grippe

La grippe se transmet par les postillons, les éternuements, la toux, la salive et les mains. Quelques gestes simples permettent d’éviter de l’attraper et de limiter sa propagation. A adopter par la personne âgée elle-même et tout son entourage.

 

La grippe se transmet par des gouttelettes : gouttelettes émises lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue, gouttelettes présentes sur ses mains ou dans sa salive, gouttelettes présentes sur des objets contaminés (poignées de portes, mouchoirs…) ou dans l’air. La grippe se transmet par les postillons, les éternuements, la toux, la salive et les mains. Quelques gestes simples permettraient de s'en protéger.
 
 
Se laver les mains régulièrement

 

Ce geste doit être répété plusieurs fois dans la journée. Le lavage des mains doit être automatique après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, avant de préparer les repas et de manger. Le bon lavage : utilisez un savon liquide pendant 30 secondes. N’oubliez pas de frotter les ongles et le bout des doigts ainsi que la paume et l’extérieur des mains, les jointures des doigts et les poignets.
 
 
Utiliser des mouchoirs en papier

 

Utiliser des mouchoirs en papier à usage unique. Dans le cas des mouchoirs non jetables, les germes se multiplient et circulent lorsqu’on se mouche. Après chaque utilisation, il faut le jeter dans une poubelle avec un couvercle et se laver les mains. Se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir en papier chaque fois que vous éternuez ou toussez, et ne cracher que dans un mouchoir en papier ; Dès que vous toussez ou éternuez, recouvrez votre bouche à l’aide d’un mouchoir.
 
 
Eviter de serrer la main et d’embrasser

 

Durant les périodes qui favorisent la transmission des infections de l’hiver comme la grippe, les personnes contaminées doivent éviter de serrer la main et d’embrasser. Les malades doivent aussi éviter les lieux hautement fréquentés. Dans la mesure du possible, évitez d’emmener les personnes âgées fragiles dans les endroits publics comme les centres commerciaux ou les transports en commun.
 
Aérer le domicile et notamment la chambre  


Un logement correctement aéré est toujours beaucoup plus sain que les autres. Il est indispensable d’aérer toutes les pièces du domicile, en particulier la chambre de la personne âgée. Ce geste doit être quotidien et durer au moins une dizaine de minutes. Vous pouvez le faire le matin ou le soir avant le coucher.


Ne surchauffez pas votre logement  


Un logement trop chauffé rend les muqueuses des voies aériennes sèches, ce qui les sensibilise davantage aux microbes – la cigarette ayant le même effet. Conservez à l’intérieur de votre domicile une température autour de 18°-20°.


Manger équilibré pour booster les défenses immunitaires


Pour l’aider à booster votre défense immunitaire et vous protéger ainsi de la grippe, pensez à manger équilibré. Pour ce faire, respecter la règle des 5 fruits et légumes par jour. Ces derniers possèdent de nombreux antioxydants et procurent à l’organisme énergie et vitalité.