Ouvrir la porte du réfrigérateur d’une personne âgée fragile pour vérifier s’il n’est pas vide, vérifier son poids régulièrement... La vigilance est de mise pour prévenir ou stopper la dénutrition des personnes âgées fragiles vivant à domicile. De 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans qui vivent toujours chez elles et 20 à 40 % des personnes hospitalisées souffrent de dénutrition.

Comme le rappelle le Collectif de lutte contre la dénutrition qui a lancé, le 26 novembre, une grande campagne de prévention nationale : « la faim tue, l’absence de faim aussi ». La dénutrition est une maladie invisible qui touche près de 2 millions de personnes en France. Et contrairement aux idées reçues, elle ne concerne pas uniquement les personnes en précarité sociale.
Par ailleurs, même si l’appétit peut diminuer avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des sujets âgés ne diffèrent pas de ceux de la population adulte. Raison de plus pour être attentif aux variations de poids, à la nutrition des plus âgés.

Les intervenants à domicile sont une aide précieuse pour lutter contre ce fléau silencieux en assurant la préparation et l’aide aux repas des personnes âgées en perte d’autonomie et des seniors isolés. Les professionnels de l’aide à domicile sont également des « sentinelles » pour alerter les professionnels de santé (médecin, infirmier libéral, kinésithérapeute...) et les proches aidants d’une perte d’appétit et de poids chez la personne âgée accompagnée.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

02 septembre 2016
Prévention

Pourbienvieillir.fr, de bonnes habitudes en un clic

Pourbienvieillir.fr,  de bonnes habitudes en un clic

Les régimes de retraite, en partenariat avec Santé publique France, lancent le site « pourbienvieillir.fr », à destination des personnes de 55 ans et plus. Informations, conseils, astuce pour une "avancée en âge" réussie.

 

Selon des études internationales1, 70 % de notre vieillissement personnel est lié à nos habitudes et à notre environnement, les 30 % restants dépendant de notre hérédité : il n’y a donc pas d’âge pour prendre soin de sa santé. C’est pourquoi les régimes de retraite, en partenariat avec Santé publique France, lancent le site de  « pourbienvieillir.fr », à destination des personnes de 55 ans et plus.

 

Devenir acteur de son vieillissement


Le site pourbienvieillir.fr aborde de manière globale l’avancée en âge.  Objectif : « aider chacun à devenir acteur de son vieillissement, en faisant évoluer son comportement individuel au quotidien », explique Santé publique France.


Le site propose 5 rubriques : « Bien dans ma tête », « Bien dans mon corps », « Bien avec les autres », « Bien chez soi » et « Bien avec ma caisse de retraite » qui apportent des informations, des conseils et des astuces pour bien vieillir sous différents formats : articles, vidéos, brochures, quiz et tests…
Les retraités pourront aussi trouver facilement via une carte interactive des ateliers de prévention organisés par les caisses de retraite près de chez eux.
Un espace dédié aux professionnels.


Le site est aussi une source d’information pour les professionnels du champ du bien vieillir avec une rubrique dédiée : « Espace pro ». Cette rubrique propose aux professionnels des dossiers thématiques de prévention, des outils pour accompagner leurs actions bien-vieillir et une liste des formations professionnelles en promotion de la santé.