Ouvrir la porte du réfrigérateur d’une personne âgée fragile pour vérifier s’il n’est pas vide, vérifier son poids régulièrement... La vigilance est de mise pour prévenir ou stopper la dénutrition des personnes âgées fragiles vivant à domicile. De 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans qui vivent toujours chez elles et 20 à 40 % des personnes hospitalisées souffrent de dénutrition.

Comme le rappelle le Collectif de lutte contre la dénutrition qui a lancé, le 26 novembre, une grande campagne de prévention nationale : « la faim tue, l’absence de faim aussi ». La dénutrition est une maladie invisible qui touche près de 2 millions de personnes en France. Et contrairement aux idées reçues, elle ne concerne pas uniquement les personnes en précarité sociale.
Par ailleurs, même si l’appétit peut diminuer avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des sujets âgés ne diffèrent pas de ceux de la population adulte. Raison de plus pour être attentif aux variations de poids, à la nutrition des plus âgés.

Les intervenants à domicile sont une aide précieuse pour lutter contre ce fléau silencieux en assurant la préparation et l’aide aux repas des personnes âgées en perte d’autonomie et des seniors isolés. Les professionnels de l’aide à domicile sont également des « sentinelles » pour alerter les professionnels de santé (médecin, infirmier libéral, kinésithérapeute...) et les proches aidants d’une perte d’appétit et de poids chez la personne âgée accompagnée.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

La maladie d'Alzheimer engendre des besoins nutritionnels spécifiques. Conçu par des diététiciennes de terrain, l'ouvrage « Alimentation et Alzheimer : s'adapter au quotidien, guide pratique à l'usage des aidants » fournit aux professionnels et aux familles « les clés d'une alimentation adaptée au quotidien ».

Une seconde campagne nationale sur la fin de vie a été lancée le 15 octobre par le Centre national sur la fin de vie et les soins palliatifs. Elle vise essentiellement les 50-70 ans, plus concernés « pour eux-mêmes ou pour leurs parents ».

La Fédération des Aveugles de France lance un site d'informations et de conseils en ligne pour les proches aidants de personnes âgées malvoyantes : savoiraider.org.

L'Université de Nantes lance un MOOC, une formation en ligne gratuite, pour mieux connaître et comprendre la maladie de Parkinson. Comment se manifeste-t-elle ? A quoi est-elle due ? Que se passe-t-il dans le cerveau des malades ? Comment se traite-t-elle ? Les inscriptions au MOOC sont déjà ouvertes et les cours débutent le 1er octobre 2018.

Tout droit venu du Canada, le baluchonnage, rebaptisé relayage en France, est une solution de répit proposée aux aidants de personnes handicapées ou âgées. Cette solution - qui devrait être expérimentée en 2018 - permet à l'aidant de se reposer et de  bénéficier d'un relais par un professionnel, 24 heures sur 24, au domicile de son proche.

L’association France Parkinson propose un programme de formation gratuit, spécifiquement dédié aux aidants. Il comprend une réunion d’information permettant d’échanger sur la maladie et ses aspects quotidiens, et 6 modules thématiques pour d’approfondir ses connaissances.

À l’approche de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer le 21 septembre 2017, la Fondation Médéric Alzheimer dévoile les premiers résultats d’un baromètre sur la situation actuelle des aidants de personnes âgées. 

Partir en vacances lorsque l'on s'occupe d'un proche dépendant, c'est possible ! Des solutions existent pour permettre aux aidants de s'accorder une parenthèse avec la personne aidée.

Six Français sur dix (73% des plus de 65 ans) se sentent concernés à titre personnel par la prise en charge du grand âge et de la dépendance, selon un sondage Odoxa*. Mais, ils sont 68% à juger que "la prise en charge de l'accompagnement du grand âge et de la perte d'autonomie en France est aujourd'hui insatisfaisante".

« Savoir être aidant » est un nouvel outil de formation pédagogique en ligne, accessible à tous les aidants gratuitement afin de les informer sur les enjeux du bien-vieillir et de les accompagner au quotidien.

Page 1 sur 4