L’année 2019 marquera-t-elle un vrai virage dans la politique d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ? Une loi « Grand âge et autonomie » a été promise par le gouvernement notamment pour régler l’éternelle question du financement de la prise en charge de la dépendance.

Les Français sont préoccupés par la question de la perte d’autonomie et attendent des solutions pour les personnes âgées. Pour preuve, leur forte mobilisation pour contribuer à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », dans le cadre de la concertation nationale « Grand âge et autonomie » : 414.000 personnes de tous âges ont participé. Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés ! Cette consultation « se distingue par son ampleur exceptionnelle », s’est félicité le ministère des Solidarités et de la Santé.

Sans surprise, les Français plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et définissent trois priorités : l’adaptation des logements, l’équipement en solutions innovantes et le développement d’une vraie offre de services à domicile. En 2015, la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, avait donné la priorité au soutien à domicile et à l’aide aux aidants. La future loi sur le grand âge devrait renforcer ces deux axes. La concertation se poursuit, un rapport préparatoire pour le projet de loi doit être remis au gouvernement en janvier.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Poignets, hanche, vertèbres… L’ostéoporose est une perte de la résistance des os qui prédispose aux fractures. Cette maladie est encore méconnue et largement sous-estimée. Pourtant, un examen de dépistage existe, l’ostéodensitométrie, et différentes actions de prévention peuvent être menées : alimentation, activité physique, posture, gestes adaptés, prise en charge.

Avec l’avancée en âge, la vision se détériore progressivement. En plus de la presbytie normale chez tous les individus qui vieillissent, différents troubles de la vue touchent plus particulièrement les personnes âgées.

Les 65-75 ans rechignent à se faire vacciner contre la grippe. Plus de la moitié des seniors refusent le vaccin antigrippal parce qu’ils le trouvent inefficace ou dangereux. Mais cette perte de confiance fait des ravages parmi les 65–75 ans. Beaucoup d’idées reçues et de rumeurs circulent sur le vaccin de la grippe. Le point pour remettre les pendules à l'heure.

Le site d’information www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr vise à simplifier les démarches des personnes âgées et de leurs proches confrontés à une situation de perte d’autonomie. Il propose notamment les tarifs de près de 7000 maisons de retraite et deux outils de comparaison des prix et des restes à charge.  

Plusieurs études affirment qu'une mauvaise hygiène bucco-dentaire augmente le risque de maladies cardiaques. Une raison de plus pour les personnes âgées de prendre soin de  leurs dents.

Chez les plus de 65 ans, une personne sur 4 ingère 7 médicaments par jour. Baisse de la vigilance, troubles visuels, hypotension… La prise de médicaments ne doit pas se faire à la légère : presque tous les médicaments entraînent des effets secondaires indésirables parmi lesquels figure une augmentation du risque de chute chez les personnes âgées.

L’apathie concerne 60 % des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un symptôme à ne pas confondre avec la dépression.

La loi d'adaptation de la société au vieillissement a facilité l'accès à l'aménagement de leur logement des locataires en perte d'autonomie. Explications.

En 2020,1 Français sur 4 de plus de 65 ans sera touché par la maladie d'Alzheimer. A l'occasion de la journée mondiale Alzheimer, le 21 septembre, le Dr Stéphane Epelbaum, neurologue spécialiste de la maladie d’Alzheimer à l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer (IM2A) à la Pitié Salpêtrière et chercheur à l’ICM, fait le point sur cette pandémie neurologique.

80 % des cancers du sein se développent après 50 ans. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 90 % des cas. L’Institut national du cancer publie un nouveau livret d’information afin de répondre aux principales questions sur les cancers du sein et leurs examens de dépistage.

À l’approche de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer le 21 septembre 2017, la Fondation Médéric Alzheimer dévoile les premiers résultats d’un baromètre sur la situation actuelle des aidants de personnes âgées. 

Trois vaccins sont importants pour protéger les personnes âgées :  ceux contre la grippe, le pneumocoque et le tétanos.