L’année 2019 marquera-t-elle un vrai virage dans la politique d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ? Une loi « Grand âge et autonomie » a été promise par le gouvernement notamment pour régler l’éternelle question du financement de la prise en charge de la dépendance.

Les Français sont préoccupés par la question de la perte d’autonomie et attendent des solutions pour les personnes âgées. Pour preuve, leur forte mobilisation pour contribuer à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », dans le cadre de la concertation nationale « Grand âge et autonomie » : 414.000 personnes de tous âges ont participé. Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés ! Cette consultation « se distingue par son ampleur exceptionnelle », s’est félicité le ministère des Solidarités et de la Santé.

Sans surprise, les Français plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et définissent trois priorités : l’adaptation des logements, l’équipement en solutions innovantes et le développement d’une vraie offre de services à domicile. En 2015, la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, avait donné la priorité au soutien à domicile et à l’aide aux aidants. La future loi sur le grand âge devrait renforcer ces deux axes. La concertation se poursuit, un rapport préparatoire pour le projet de loi doit être remis au gouvernement en janvier.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Le 1er novembre 2018 est lancé le #MoisSansTabac, un grand défi collectif pour inciter le maximum de fumeurs à arrêter de fumer pendant 30 jours; Et si vous passiez à l'acte ?

Selon une enquête IPSOS, 49% des Français se disent mal informés sur les signes d'alerte de l'AVC. Et ils ne sont que 39% à connaître les bons réflexes à adopter. A l'occasion de la journée mondiale de l'accident vasculaire cérébral (AVC), qui se tiendra le 29 octobre, voici les signes à reconnaître pour agir vite face à cette urgence médicale.

La vitamine D réduit naturellement le risque de chute chez les personnes âgées les plus fragiles. Un apport suffisant en vitamine D permet de renforcer les muscles et d'améliorer l'équilibre. Conseils à suivre pour éviter toute carence.

Une seconde campagne nationale sur la fin de vie a été lancée le 15 octobre par le Centre national sur la fin de vie et les soins palliatifs. Elle vise essentiellement les 50-70 ans, plus concernés « pour eux-mêmes ou pour leurs parents ».

La Fédération des Aveugles de France lance un site d'informations et de conseils en ligne pour les proches aidants de personnes âgées malvoyantes : savoiraider.org.

Les salariés et les fonctionnaires ont la possibilité de faire don de tout ou partie de leurs jours de repos non pris. Ce don bénéficie aux collègues qui sont des proches aidants de personnes en perte d’autonomie ou présentant un handicap. Explications.

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, lance une concertation nationale sur la question de la dépendance. Jusqu'au 1er décembre, plus de 10 millions de citoyens, de tout âge et venus de toutes les régions sont invités à y participer. 

Epuisement physique, stress, dépression, dénutrition, problème de sommeil... Environ 48% des aidants déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant.

Le stress augmente de façon significative le risque de développer une maladie cardio-vasculaire. La Fédération Française de Cardiologie rappelle quelques conseils pratiques pour apprendre à gérer son stress. Pour bien vieillir, il faut vieillir zen.

L'exclusion numérique touche plus du quart des personnes de 60 ans et plus, surtout les plus précaires  Un pourcentage qui s’accroît avec l’âge. « L’exclusion numérique met un nombre important de nos aînés encore plus à la marge de la société et les isole davantage dans notre monde hyper-connecté », alerte l’association Les Petits frères des pauvres.

L' Agence nationale d'amélioration de l'habitat (ANAH) propose un nouveau service en ligne monprojet.anah.gouv.fr qui vous permet de faire vous-même la demande d'aide qui correspond à votre projet de travaux d'adaptation de votre logement. Présentation.

La sédentarité tue davantage que le tabac. Pour vivre plus et mieux, il faut bouger plus.  Etat des lieux avec François Carré, cardiologue et médecin du sport, professeur en physiologie cardio-vasculaire à l’université de Rennes 1.