La période de fin d'année est synonyme de festivités et de retrouvailles notamment en famille. Néanmoins, cette période peut s'avérer difficile pour les personnes âgées, notamment celles qui sont en perte d’autonomie.

Bien entendu, des précautions sont à prendre pour prévenir les affections saisonnières chez les plus fragiles telles que la gastro-entérite ou la grippe. Mais la vigilance s’impose pour éviter un mal plus insidieux, plus silencieux : celui de la solitude des personnes âgées. En France, près d’un quart des personnes de plus de 70 ans souffre d’isolement social. 1 personne âgée sur 4 est seule dans l’Hexagone.

Eclatement de la famille, perte du conjoint, éloignement des enfants, diminution des capacités physiques, précarité économique… beaucoup de raisons peuvent conduire à vieillir seul (e).
Selon la Fondation Médéric Alzheimer, la solitude est considérée comme un déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées. Autre constat : la solitude des aidants familiaux face à la maladie de leur proche âgé aboutit à ce que 38% d’entre eux meurent avant la personne dont ils ont la charge.

La priorité, c’est donc de lutter contre cette solitude et, avant tout, de la repérer. Les professionnels de l’accompagnement à domicile sont de véritables sentinelles pour lutter contre ce fléau. L’aide à domicile permet de renouer le lien social. Les mairies, les communes et les centres communaux d’action sociale (CCAS) proposent des dispositifs afin de réduire les conséquences de l’isolement chez les personnes âgées : des bénévoles rendent visite aux personnes âgées chez eux une fois par semaine afin de leur tenir compagnie.

71% des Français se disent prêts à s'engager contre la solitude des personnes âgées. Et si vous commenciez dès aujourd’hui ?

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

2 millions de personnes, âgées de 65 ans et plus, chutent chaque année en France. Pour réduire ce risque, il est important de renforcer son équilibre par des exercices.

Les « Journées nationales de la macula » du 26 au 30 juin sont l’occasion de dépister toutes les atteintes de la macula, qui peuvent, souvent de façon insidieuse, entraîner une perte de vision définitive.

La prévention des chutes chez une personne âgée passe aussi par le port de chaussures adaptées. Conseils pour faire le bon choix.

La France connaît cette semaine, une vague de chaleur qui touchera la majeure partie du territoire. La Direction générale de la santé a décidé d’activer la plateforme téléphonique d’information « Canicule ». 

S’il faut se méfier toute l’année des risques de déshydratation chez la personne âgée, les périodes de fortes chaleurs demandent plus d'attention.

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables en période de fortes chaleurs. Une série de mesures simples sont à adopter durant la canicule. 

Quelques aménagements de la maison peuvent éviter bien des chutes. Voici quelques mesures de protection simples et peu coûteuses et de bons réflexes faciles à adopter.

L’enquête menée par l’Ifop pour le SYNERPA dessine un état des lieux de l’opinion des Français sur le secteur du Grand âge et les enjeux du vieillissement. Le vieillissement s’avère être un enjeu de grande importance pour les Français et leurs proches, malgré une faible anticipation.

Plus d'un nouveau cas de cancer sur trois touche déjà des personnes de plus de 75 ans. Mais selon l'Observatoire sociétal des cancers, les seniors sont encore trop souvent diagnostiqués tardivement et ne bénéficient pas toujours des traitements les mieux adaptés à leur âge.

Pour conserver un bon équilibre et éviter le risque de chute, veillez à la bonne hygiène et aux soins des pieds de la personne âgée.

Maintenir une vie sociale en sortant plus souvent de son domicile malgré la perte d'autonomie : c'est important pour éviter l'isolement et c'est possible grâce aux dispositifs de transport accompagné.

L’Institut national de la consommation (INC) avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a réalisé un essai comparatif de 8 dispositifs de géolocalisation (médaillon, montre, ceinture) destinés à sécuriser les déplacements des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer hors de leur domicile.