L’éternelle question du financement de la dépendance va revenir en débat, dans les semaines à venir. En juin dernier, le président de la République a promis une loi votée avant fin 2019. « Nous devons avoir un débat national, indispensable pour répondre au nouveau risque de la dépendance. Sur ce sujet, l'année 2019 sera consacrée à une loi qui sera votée avant la fin de l’année. », avait déclaré Emmanuel Macron, lors de son discours devant le congrès de la Mutualité à Montpellier.

Deux tiers des Français considèrent que l'État et les pouvoirs publics doivent "prendre en charge financièrement les personnes âgées dépendantes", et seul un tiers est favorable à une nouvelle cotisation sociale "obligatoire pour tous", selon un sondage rendu public, en mars, par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

L’enjeu est de taille. D’ici à 2050, la France comptera près de 5 millions de plus de 85 ans, contre 1,5 million aujourd’hui. Face à ce choc démographique, les dépenses liées à la dépendance, estimées aujourd’hui à près de 30 milliards d’euros annuels (24 milliards d’euros en dépenses publiques, le reste reposant sur les ménages), pourraient exploser.

Un débat de société qui permettra de remettre au cœur des préoccupations le devenir des personnes âgées en perte d’autonomie.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Quelques aménagements de la maison peuvent éviter bien des chutes. Voici quelques mesures de protection simples et peu coûteuses et de bons réflexes faciles à adopter.

L’enquête menée par l’Ifop pour le SYNERPA dessine un état des lieux de l’opinion des Français sur le secteur du Grand âge et les enjeux du vieillissement. Le vieillissement s’avère être un enjeu de grande importance pour les Français et leurs proches, malgré une faible anticipation.

Plus d'un nouveau cas de cancer sur trois touche déjà des personnes de plus de 75 ans. Mais selon l'Observatoire sociétal des cancers, les seniors sont encore trop souvent diagnostiqués tardivement et ne bénéficient pas toujours des traitements les mieux adaptés à leur âge.

Pour conserver un bon équilibre et éviter le risque de chute, veillez à la bonne hygiène et aux soins des pieds de la personne âgée.

L’Institut national de la consommation (INC) avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a réalisé un essai comparatif de 8 dispositifs de géolocalisation (médaillon, montre, ceinture) destinés à sécuriser les déplacements des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer hors de leur domicile. 

Le mandat de protection future permet à toute personne âgée de désigner la personne chargée de s’occuper de ses affaires le jour où elle sera devenue trop dépendante. Zoom sur un dispositif encore méconnu.

La fibrillation atriale est une maladie méconnue qui est pourtant l’une des principales causes d’AVC chez les seniors. Un moyen simple peut permettre de la détecter : la prise de pouls régulièrement.

46% des chutes de personnes âgées ont lieu dans la salle de bains. Plusieurs aménagements sont nécessaires pour sécuriser cette pièce.

Plus de sept aidants sur dix vivent mieux leur situation depuis qu’ils participent à un Café des Aidants. Selon une étude de l’Association française des aidants, ces lieux d’échanges sont bénéfiques à plus d’un titre. Explications.

Une vigilance toute particulière doit être apportée à l’hygiène bucco-dentaire chez la personne âgée. Une dégradation de l’état des dents et des gencives peut avoir des répercussions graves sur la santé et accélérer la perte d’autonomie. Conseils de l'Union française de la santé bucco-dentaire (UFSBD).

La moitié des piétons tués sur les routes de France a 65 ans et plus… Face à ce constat, les associations Prévention routière et Attitude Prévention ont lancé une plateforme "Tous piétons" destinée à « sensibiliser » cette population « plus vulnérable » que les autres.

Les personnes âgées sont nombreuses à conduire et à vouloir garder aussi longtemps que possible ainsi une certaine forme d’indépendance dans leurs mouvements. Certains équipements permettent de compenser la perte d'autonomie des conducteurs âgés.